Communiqué en course n°15
Bateau village

Mercredi midi,

Pas d'école cet après-midi, le temps pour moi de suivre les aventures de nos ministes de très près.

Encore que j'ai pu constater au cours de certains échanges de mail ou téléphone avec mes fidèles lecteurs (!) que certains passaient peut-être plus de temps que moi sur le sujet ... Je rappelle que l'abus du site web de l'organisation ne permet pas à Laurence d'aller plus vite, que les pointages tombent au maximum 3 fois par jour, et que l'abus peut se trouver puni par au choix : des rêves tous bleus, des départ à l'abattée en descendant les escaliers, un goût certain et prolongé pour les lyophilisés (remarque, ça en arrange peut-être certains, je vous conseille particulièrement le poulet au curry au rayon énergie chez Décathlon ...), et le pire, le risque d'acheter un mini 650 au prochain salon nautique, erreur qui se termine en général par une minitransat 2 ans plus tard, et les conséquences qu'on connaît (enfin, qu'on essaie d'identifier depuis plus d'un mois maintenant) ! Donc méfiance, le virus n'est pas mort et l'antidote n'existe pas (sauf celui d'en faire une peut-être), mais le risque de rechute est quand même important. Et il n'y a pas d'âge ...

Pour revenir à nos moutons qui flottent, le pointage (merveilleux) de ce matin nous donnait Laurence 4ème ! Et oui, il s'agit maintenant d'une pandémie, puisque 6 minis de série ont disparu eux aussi dans la nuit (portant le total à 12 en série, et 18 en proto, soit plus d'1/3 de la flotte encore en course, un drame !!!), sans doute pour mieux fondre sur Bahia, cachés derrière une vague et une pseudo électronique défaillante ... Ceci dit, il semble qu'un certain nombre de concurrents ont de toute façon des problèmes de VHF, ne leur permettant pas de capter les positions des autres, par exemple Yves, arrivé premier en proto hier soir vers 19h53 heure française, et qui n'a pas relâché son effort d'un demi-millimètre de bout, ne sachant pas sa confortable position. Alors, quel intérêt ...? D'autant plus que vu qu'on ne sait plus qui arrive quand, il devrait y avoir des canots de disponibles pour ceux qui restent balisés. A prendre en compte par la skipette si elle veut être bien accueillie !

En attendant, Laurence et Bénédicte, toujours pointées, bataillent ferme et chaque mille repris ou échangé compte. On est à 17 ce matin, d'avance pour Laurence, de quoi rester 1ère fille de la 2ème étape, mais pas au général. Allez les filles, et surtout, gare à vos balises, un esprit malin a malencontreusement soufflé celles de vos prédécesseurs ... Avec un passage au niveau de Fernando de Noronha ce matin, Laurence garde un peu d'Est dans sa route par rapport à Béné, qui permet de la garder "sous le vent" et d'avoir un meilleur cap par rapport au vent. Bien malin celui qui pourrait savoir si cela aura un intérêt ou un impact, à 673 milles de l'arrivée.

Paris ouverts sur l'ETA : alors, les marins du web, j'attends vos pronostics ? Pour ma part, dimanche 13h30 TU, soit 14h30 ici et 9h30 là-bas. Bon, mon calcul est assez évident à reproduire et vous devriez pour voir l'affiner facilement (je vous laisse une chance), car je me suis contentée de diviser la distance restante (et oui, la base du calcul quand même) par le temps découlement du robinet de ma baignoire, multiplié par le nombre moyen (attention, c'est la moyenne qui permet de tomber juste) de connections par jour au site de la transat, additionné de l'augmentation de température instantanée qui se produit dans le corps à l'absorption de la première gorgée de caïpirhina (pour la mesure, tous les moyens sont autorisés, mais les brochettes de viande brésilienne ne sont pas conseillées avant le premier verre (sinon, ça fausse le résultat)), et quand même ajusté (parce qu'il faut prendre un peu de marge) d'un peu de bon sens et beaucoup de confiance dans les capacités de Laurence (je vous laisse juger, mais il est vrai qu'en tant que jumelle, j'ai un léger avantage sur vous ...). Vous n'avez plus qu'à faire mieux ! Attention, tout résultat fourni sans le détail du calcul ne sera pas comptabilisé ...

Bon vent à tous
Nath

Communiqué en course n°14 Tous les communiqués Communiqué en course n°16