Communiqué en course n°16
Bateau village

A mon grand regret, Laurence a été victime de la maladie de la balise folle cette nuit, disparaissant ainsi entre les pointages de 20h et 23h. Maladie qui a également frappé (entre autres) les 2 bateaux les plus proches, Bénédicte entre 16h et 20h, et Bertrand entre 23h et 6h. C'est extrêmement dommageable, puisque cela va nous priver de dessert, de vision pour mes communiqués, et d'un final haletant entre ces 3 concurrents, puisque Laurence était pointée 20 milles devant Bénédicte à 16h, et 6 petits milles derrière Bertrand à 20h ... L'autre gros inconvénient, c'est que ça va être plus difficile pour aller la chercher sur l'eau avant qu'elle ne franchisse la ligne d'arrivée.
Ah, c'est malin ! Franchement, ils ne pensent à rien ces ministes !

Bon, sauf que si ça lui permet de regrapiller discrètement 15 milles à Bénédicte, et 16 milles sur Bertrand, elle pourrait espérer finir 1ère fille de la 2ème étape ET du général, et peut-être 13ème au général des bateaux de série. Alors je crois qu'on lui pardonnera cette faute de goût, et qu'on mettra cela sur le compte de la fatigue. Enfin, maintenant que Laurence l'a attrapée, on peut (en toute logique et bonne foi) se redemander si ces balises silencieuses ne résulteraient pas juste d'un problème involontaire d'électronique. On sait bien que l'électronique ça ne marche jamais quand il faudrait ...

Enfin, je vais quand même avoir du mal à vous tenir informés de ses avancées spectaculaires, pointages à rebondissement, calculs savants et autres péripéties quotidiennes sans vision sur le classement. A moins que mon imagination déjà soumise à rude épreuve n'en fasse encore un peu ? La suite le dira !

Sur ce je vous laisse, assez désappointée il faut bien le reconnaître, car il ne nous reste plus qu'à suivre les arrivées surprise de tous les concurrents à Bahia, soumis aux dures lois de l'électronique défaillante et des enjeux du classement, après une si grande aventure ... Comme quoi il leur reste quand même un peu d'énergie pour se battre, à plus de 500 milles de l'arrivée et 3 jours de mer !

Je vous souhaite donc bon vent à tous, en espérant avoir la solution de toutes ces énigmes (heure exacte d'arrivée, devant Béné ou pas, classement général, balise folle, nombre de kilos perdus, ...), probablement dimanche, entre 13 et 21h française (l'approximation me gagne déjà ...) !

Nath

Communiqué en course n°15 Tous les communiqués Communiqué en course n°17