Communiqué en course n°6
Bateau village

1h avant le départ, samedi, en direct de Madère :

Laurence est en pleine forme, archi motivée pour en découdre avec les 17 placés devant elle, et notamment les 2 filles qui ont pris une meilleure option dès le départ à La Rochelle, non rattrapable par la suite. Donc c'est reparti, "pleine balle" comme ils disent, sauf pour cet après-midi et cette nuit où la pluie et la pétole vont probablement bien les énerver, avant de toucher du vent demain matin (dimanche).
Ensuite la course va prendre son rythme en retrouvant le vent, et les premiers qui réussiront à se positionner en tête de la flotte devront choisir entre les différentes options qui s'offrent à eux, et les informations encore variables à l'heure du départ. Où traverser les Canaries, où traverser le Cap Vert, où traverser le Pot au Noir. Pour finalement décider où traverser l'Atlantique ... Car c'est bien de cela qu'il s'agit, et même si pour les skippers les préoccupations du départ sont plus proches de la régate en terme de stratégie de course, météo, et gestion des premières heures, les courses ont quand même été faites pour 3-4 semaines de mer, les réserves en eau avoisinent les 120 litres, n'incluant pas la bouteille à boire au passage de l'équateur. Pour Laurence, cidre au programme, offert par nos amis de La Bigouden à La Rochelle (je vous conseille la Salidou ...). Mais avant d'en arriver là, il faudra batailler dur, trouver le rythme de sommeil et des repas à ne pas sauter, rester zen dans la pétole, s'énerver pour attraper les variations de direction du vent, surveiller les passages des îles, entre grosses accélérations au passage et grosses déventes derrière.
Et essayer d'appliquer les bonnes résolutions prises suite aux erreurs notées lors de la première étape : mieux dormir, mieux se positionner, mieux gérer les options, les choix, les changements de décision. Et gérer la solitude, probablement plus grande sur cette 2ème étape, notamment après le passage obligatoire entre les îles du Cap Vert qui devrait resserrer toute la flotte avant la dernière ligne droite et les aléas du Pot au Noir. Tout ça pour finalement prendre un maximum de plaisir, encore, comme sur la première étape, pour vivre à fond cette grande aventure qu'est la Mini Transat. Et se découvrir, tout seul, devant ses choix, ses erreurs, ses plaisirs, ses envies, ses ressources morales et physiques, allez au bout de ses envies, surmonter les moments où on n'a plus envie, et attendre le résultat, important même si tellement dérisoire ..!
Alors bon vent à tous, rdv sur le site de la Mini Transat (www;transat650.org/fr), sur le site de Lolo pour les photos et les films de la 1ère étape et de l'escale à Madère), et à très bientôt !

Nath

PS : les messages laissés aux skippers sur le site officiel leur sont transférés et imprimés aux escales, donc n'hésitez pas à lui laisser un petit mot qu'elle trouvera à son arrivée. Ou directement sur son adresse mail, Internet étant disponible partout sauf à bord !

Communiqué en course n°5 Tous les communiqués Communiqué en course n°7