Communiqué en course n°7
Bateau village

Mardi 9 octobre, midi

Après une matinée de dur labeur (pour nous ...), il est enfin l'heure d'aller voir ce que les ministes ont prévu pour le déjeuner. L'heure aussi d'aller pointer les derniers classements, positions, informations météo et anecdotes donnés par les bateaux accompagnateurs.

Depuis le départ calme de samedi, les choses se sont emballées.
Direction Les Canaries, avec 3 grandes options :
1- rester sur la route directe pour limiter les milles à parcourir et ne pas passer à travers les îles avec leurs effets de survent et de dévent, en espérant que le vent ne rentre pas plus à l'Est qu'à l'Ouest
2- se décaler à l'Est pour attraper un peu plus de vent qui doit rentrer plus tôt par là, et passer aux milieux des îles, mais plutôt à l'Ouest pour ne pas trop rallonger
3- se décaler à l'Est et garder ce cap, en espérant toucher le vent plut tôt, et profiter au mieux de l'accélération entre les îles de l'Est, pour gagner en vitesse et compenser les milles supplémentaires.

Et Laurence dans tout ça ? Après avoir choisi l'option 3 et un démarrage difficile dans les petits airs qui lui a valu une 37ème place le dimanche matin, elle est revenue à l'Ouest pour retrouver les bateaux de l'option 1 et une belle 7ème place. Ceci lui vaut d'être maintenant positionnée sur la route directe, d'être passée à l'Ouest et à l'extérieur des Canaries sans frayeur excessive ni casse matériel (ce qui n'est pas le cas des options inter-îles, avec jusqu'à 40 nœuds de vent), et donc de pointer son nez en 14ème position ce matin.
Avec au menu quelques petits fromages de chèvre de Madère, 1 ou 2 biscottes pleines d'énergie, et une douceur chocolatée au soja. Le temps d'avaler tout cela, et il sera l'heure d'aller faire la sieste, par tranches de 20mn. A moins que la proximité de ses voisins ne l'empêchent de manger ou dormir, histoire de garder l'œil sur les voiles, les mains sur les bouts, le nez dans le paquet de M&Ms, pour tirer le meilleur parti de la sieste des autres ...
Les étraves sont dorénavant pointées sur les îles du Cap Vert, dont la beauté ne résistera peut-être pas à l'envie d'en découdre de tous, qui essaieront d'y passer au plus tôt et au plus vite.
En attendant, les prochaines heures vont voir la plupart des bateaux revenir sur la route directe qui semble maintenant aussi ventée que l'option Est, et ce grand rassemblement peut donner lieu à de nouveaux changements au classement, à suivre de près !

Bon appétit
Nath

Communiqué en course n°6 Tous les communiqués Communiqué en course n°8